Ouverture 2016 du couloir Nord de la Rouya – le 18/02

Ce Jeudi on est allé visiter le couloir Nord de la Rouya avec Robin

Topo : Skitour

L'hiver passé on avait fait glisser nos skis dans la face nord de la blanche puis peu après le projet couloir de la Rouya avait capoté à cause d'une mauvaise météo.

Cette fois-ci, les conditions semblent favorables, beau temps, belle neige en pespective...

On colle les peaux de phoques au sommet de la station de Pelvoux puisque c'est ouvert, et on se dirige tranquillement direction la Blanche. On a déjà repéré qu'il n'y a pas de trace qui va à l'entrée du couloir. Par contre lorsque l'on part, deux randonneurs débarquent et collent eux aussi leurs peaux. C'est donc prêt à effectuer une accélération d'urgence qu'on attaque la montée. Finalement personne ne collera les talons de nos skis, et c'est sans encombres qu'on se pose boire un thé avec vu plongeante sur le couloir.

Pour la descente, eh bien c'est environ 1000 mètres de dénivelé dans le couloir, puis on longe le torrent de Celse Nière jusqu'au camping d'Ailefroide. Ensuite c'est la route puis une piste de ski de fond qui nous permettent de rejoindre le front de neige de Pelvoux, ski aux pieds.

Robin à l'entrée du couloir

 

Une belle lumière avant de plonger en face nord. L'avantage des faces nords, ce n'est donc pas la lumière, mais bien les faibles températures qui conservent la neige à l'état poudreux durant l'hiver. Ici, nous sommes en présence de poudre datant d'au moins 4 jours, mais personne n'est encore venu la gouter.

Après une première partie en virages sautés, dus à l'étroitesse du couloir, ou à la longueur des skis, à vous de choisir, le couloir s'ouvre et les courbes s'agrandissent, mais pas tant que ça, au vu de la raideur de la pente, ou du niveau des skieurs, à vous de choisir.

On imagine déjà une étroiture se profiler plus bas dans le couloir.

L'étroiture est magnifique, et donne une superbe ambiance à cette première partie du couloir.

En revanche, il faut adopter la stratégie adéquate ici. Soit vos skis ne font pas plus d' 1,80 m , soit vous tentez la grande droite en tentant de vous arrêter quelque part dans le couloir, si possible dans de la neige plutôt que des cailloux.

Pour nous, par chance, nos skis mesurent moins de 1,80 m ...

Ensuite, c'est poudre quasiment jusqu'en bas dans un couloir qui s'ouvre et se couche permettant de faire de très jolies traces.

Seul les 150 derniers mètres ont subi quelques coulées de neige, mais elles sont quand même recouvertes d'un peu de poudre. Pas excellent à skier, mais pas infâme non plus.

La suite, c'est camping-route-piste de fond-voiture-route-maison.

En bref, un super couloir avec un ratio montée/descente plus qu'excellent grâce aux remontée de Pelvoux.

Heureusement qu'il nous reste d'autres couloirs à visiter dans ce coin.

 

A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *